Speech of Dr Alejo Vidal-Quadras, Paris Rally 8 February 2019 – Anniversary of Iranian Anti-monarchy Revolution EN + FR

Pour la version française, voir ci-dessous

Speech of Dr Alejo Vidal-Quadras, Paris 8 February 2019

Iranian opposition’s march on the occasion of the anniversary of the antimonarchy revolution in 1979

I am very happy to be here today and see such a good crowd gathered on the 40th anniversary of the Iranian revolution against the Shah’s dictatorship.

During these past four decades, the Iranian people have suffered greatly under this Islamic fundamentalist regime. But the mullahs have not been able to defeat the resistance movement for freedom and democracy.

Over the past year, we have seen great changes with regard to Iran. We have seen Iranian people rising up in their nationwide uprisings chanting that “the game is over for both reformists and hardliners.” We have seen PMOI’s “Resistance Units” flourishing all over Iran, putting up posters and distributing flyers and spreading the word of resistance to every town and village all over Iran. These resistance units has truly terrified the mullahs who are clearly panicking and have found no other way to respond than to intensify the internal repression while resorting to terrorism in Europe to try to physically eliminate the PMOI and the democratic opposition movement abroad.

Over the past year we have seen six Iranian diplomates including an Ambassador in office, arrested or expelled from Europe for their role in plotting terrorism on their opponents on European soil. We saw the failed Villepinte bombing plot here in France in July last year; we had the foiled bombing of Persian new year gathering of Iranian opposition in Albania in March last year.

These desperate efforts truly shows that the only movement that the Iranian regime takes seriously is this movement under the leadership of Mrs Maryam Rajavi.

Today the regime is ever more isolated on the International scene and the pressure is mounting on the mullahs because of their terrorism and their launch of ballistic missiles as well as financing terrorist groups in the region.

I call on the EU to take a hard line with this theocratic and terrorist regime which has no future.

EU must stop its appeasement policies and support the Iranian opposition instead of the mullahs. Appeasement only encourages the mullahs for more crimes in Iran and more terrorism in Europe.

The EU has to put the entire Iranian Intelligence Ministry and the Islamic Revolutionary Guard Corps (IRGC) on its terrorism blacklist.

I am realistically very hopeful and confident that 2019 could be the year the mullahs will be overthrown!  Let’s work together for this goal.

Long live a Free Iran!

Thank you.

Alejo Vidal-Quadras, a Spanish professor of atomic and nuclear physics, was vice-president of the European Parliament from 1999 to 2014. He is currently president of the Brussels-based International Committee in Search of Justice (ISJ)

………

Discours d’Alejo Vidal-Quadras, Paris, 8 février 2019,

Marche de l’opposition iranienne l’occasion de l’anniversaire de la révolution antimonarchique de 1979 en Iran.

Chers amis,

Je suis très heureux d’être parmi vous aujourd’hui et de voir cette foule réunie ici pour le 40e anniversaire de la révolution iranienne contre la dictature du Shah.

Au cours des quatre dernières décennies, le peuple iranien a beaucoup souffert sous le régime fondamentaliste islamique. Mais les mollahs n’ont pas pu vaincre le mouvement de résistance du peuple iranien pour la liberté et la démocratie.

L’année dernière, nous avons assisté à des développements importants en Iran. Nous avons vu le peuple iranien se soulever à travers le pays et scander que « conservateurs, réformistes votre jeu est terminé ! ». Nous avons vu les « unités de résistance » des moudjahidine du peuple foisonner partout en Iran, collant des affiches, distribuant des tracts et propageant un message d´espoir et de liberté dans chaque ville et village en Iran. 

Ces unités de la résistance ont vraiment terrifié les mollahs, qui n’ont trouvé d’autre moyen de réagir que d´endurcir la répression intérieure et de recourir au terrorisme en Europe pour tenter d’éliminer physiquement l’OMPI et le mouvement de l´opposition démocratique à l’étranger.

Au cours de la dernière année, six diplomates iraniens, dont un ambassadeur en service, ont été arrêtés ou expulsés d’Europe pour leur rôle dans des complots terroristes visant leurs opposants sur le sol européen. Nous avons vu l’attentat à la bombe de Villepinte en France, déjoué en juillet dernier ; ou le projet d’attentat contre le rassemblant de l’opposition iranienne en Albanie lors des célébrations du Nouvel An persan en mars dernier.

Ces efforts désespérés montrent vraiment que le seul mouvement que le régime iranien prend au sérieux, est ce mouvement sous la direction de Maryam Radjavi.

Aujourd’hui, le régime est de plus en plus isolé sur la scène internationale et la pression monte sur les mollahs. Ceci est dû à leur terrorisme, leur programme illicite de missiles balistiques et leur financement de groupes terroristes dans la région.

J’appelle l’Union Européenne à choisir la fermeté envers cette théocratie terroriste et sans avenir. 

L’UE doit mettre fin à ses politiques de complaisance et soutenir l’opposition iranienne au lieu du régime de mollahs. 

La complaisance ne fait qu’encourager les mollahs pour commettre plus de crimes en Iran et de terrorisme en Europe.

L´UE doit mettre l’ensemble du Ministère Iranien des Renseignements et les Gardiens de la Révolution sur la liste du terrorisme.

Je suis optimiste pour l’avenir et j’ose espérer que 2019 pourrait voir la fin du régime des mollahs en Iran !

Travaillons ensemble pour ce but !

Vive l’Iran libre !

Je vous remercie.

Alejo Vidal-Quadras, professeur espagnol de physique nucléaire, a été vice-président du Parlement européen de 1999 à 2014. Il est actuellement président du Comité International pour la recherche de la Justice (ISJ) basé à Bruxelles.